Lucyl Martel, une artiste méconnue

Rétrospective des années 1940-1950

Jusqu’au 10 septembre 2017, le Musée régional de Vaudreuil-Soulanges présente l’exposition Lucyl Martel : une jeune artiste témoin de son temps. Depuis quelques années, Johanne Martel la nièce de l’artiste désirait faire connaître le travail de sa tante, décédée en 2015, laquelle a réalisé une production artistique impressionnante sous l’influence et en compagnie d’Alfred Pellan durant les années 1940-1950. « Croquis, photos et oeuvres à l’appui, le Musée régional a accepté sans hésiter et avec plaisir d’accueillir pour la première fois une rétrospective des oeuvres de cette artiste de talent. », mentionne la commissaire en arts visuels au Musée, Chantal Séguin.

Il était d’autant plus pertinent de présenter et faire connaître cette artiste dans la région de Vaudreuil-Soulanges puisque son père, natif de Vaudreuil, possédait un chalet, Chemin de l’Anse, où la famille venait passer la saison estivale. Lucyl y avait un atelier où elle peignait avec vue sur le lac. C’est également sur le chemin de l’Anse qu’elle côtoya Guy Mauffette et Félix Leclerc et créa des costumes et des décors pour les premières représentations théâtrales de ce duo légendaire.

Johanne raconte avoir découvert l’ampleur du travail de sa tante lorsque celle-ci lui demanda de prendre en photos ses toiles, un jour où elle avait son appareil photo avec elle. Pensant ne devoir photographier que les toiles sur les murs, quelle ne fut pas sa surprise de voir sa tante sortir des oeuvres de derrières les fauteuils et de dessous les meubles.

Femme très discrète, Lucyl n’avait jamais fait part à sa nièce qu’elle avait été partie prenante de la fameuse exposition de 1945 qui avait fait scandale et avait marqué l’histoire de l’art au Québec. L’oeuvre « L’atelier » représentant un nu féminin avait été censurée. Cette toile ne pu être exposée qu’après avoir ajouté, sur les conseils de Pellan, du savon et de la gouache sur la partie inférieure du personnage. Ce n’est qu’en 2003 que Lucyl s’est décidée à retirer cette gouache de la toile pour la remettre dans son état original que l’on peut contempler dans l’exposition.

Lucyl Martel était une femme de carrière, libre et autonome. Être femme artiste entre 1940 et 1950 était tout de même très ardu étant donnée la mentalité de l’époque prônant que le rôle des femmes était d’entretenir la maison. Lucyl laissait donc flotter une ambiguïté quant à son identité au moment de signer ses oeuvres en inscrivant « Luc. Martel ».

Par la modernité des thèmes abordés et la palette de couleurs influencée par Pellan cette rétrospective vaut le détour. Il est possible de visionner en ligne et dans la salle d’exposition une vidéo créée par Johanne Martel rassemblant oeuvres, vidéo et photos d’archives. Le Musée régional de Vaudreuil-Soulanges est situé au 431, avenue Saint-Charles à Vaudreuil-Dorion.